Foire aux questions


J'aimerais travailler sur des pylônes, comment faire ?

Le CFC d’électricien de réseau ne couvre pas le travail sur les pylônes.

L’électricien de réseau est formé pour travailler sur les poteaux bois et sur les mâts en béton, soit pour des lignes allant jusqu’à 20’000 Volts.
Les électriciens de réseau qui ont leur CFC peuvent continuer la formation continue en entreprise pour être aptes à travailler sur les pylônes. Cette formation complémentaire se fait en cours d’emploi.
 
Dans quelle entreprise puis-je faire l'apprentissage d'électricien de réseau ?

L’apprentissage d’électricien de réseau peut se faire dans les entreprises qui ont des équipes de construction de réseaux d’énergie, voire de télécommunication.

Veuillez consulter la liste des entreprises formatrices pour savoir quelle entreprise de votre région pourrait vous proposer un stage, puis éventuellement une place d’apprentissage.
 
Est-ce un métier très physique ?

Pour pouvoir faire le métier d’électricien de réseau, les qualités requises sont les suivantes:

  • aimer travailler à l’extérieur
  • avoir l’esprit d’équipe et de collaboration
  • être habile pour les travaux manuels et avoir le sens pratique
  • être capable de travailler de manière indépendante
  • ne pas souffrir du vertige et avoir le sens de l’équilibre
  • posséder une certaine résistance physique
  • apprécier les mathématiques et les chiffres plus généralement
  • différencier les couleurs (des conducteurs électriques)
L’électricien de réseau bénéficie d’un certain nombre d’avantages liés à ses qualités : un travail varié et indépendant dans des lieux divers. Il faut néanmoins être capable de supporter parfois les intempéries et les horaires irréguliers (notamment les horaires de piquet).
Ces conditions n’empêchent en aucun cas les femmes d’accéder à ce métier, elles sont les bienvenues.
 
Puis-je devenir cadre avec un CFC ?

Oui. Les cadres des entreprises ont suivi des filières de formation variées. Un CFC peut vous permettre de devenir cadre. De nombreux cadres ont suivi la filière du CFC, puis du brevet qui conduit à la maîtrise (diplôme fédéral). La voie de l’ingénieur HES est une autre possibilité. Celle-ci peut être abordée avec un CFC et une maturité professionnelle.

 

Je suis monteur électricien. Quelle formation complémentaire dois-je entreprendre pour devenir électricien de réseau ?
  • Durée totale
    2 ans (un minimum de formation pratique est nécessaire, en particulier pour la discipline lignes aériennes)
  • Connaissances professionnelles
    Cours des deux dernières années à suivre (moins conséquent que pour le monteur électricien, mais technologie en plus)
  • Branches générales
    Dispense des cours et de l’examen (si réussi lors de l’examen de monteur électricien [note = ou > 4])
  • Cours CIFER
    A suivre en totalité (réparti sur les 2 ans)
 
Faut-il forcément un CFC d'électricien de réseau pour accéder au brevet et à la maîtrise ?

Non, pour être admis au pré-examen du Brevet d’Electricien de réseau, il faut justifier, au moment du délai d’admission de cet examen, soit 3 mois avant la date de celui-ci, de :

  • deux ans (24 mois) d’une activité pratique dans cette profession pour un CFC d'Electricien de réseau
  • trois ans (36 mois) de pratique en conception de projets, construction, maintenance ou exploitation des réseaux de distribution électrique pour des professions « apparentées », comme par exemple celle de monteur électricien.

 

Est-ce un métier varié ?

Le métier d’électricien de réseau touche à huit domaines spécifiques:

  • Le montage de stations de couplage ou de transformation et de cabines de distribution: il s’agit notamment de monter les disjoncteurs et de régler les relais de protection.
  • Le tirage des câbles, c’est-à-dire préparer et effectuer le tirage des câbles, connaître les différentes méthodes de pose des câblages, jonctionner les câbles entre eux, préparer les extrémités et les raccorder au réseau.
  • Les travaux sur les lignes aériennes: il faut connaître les divers types de lignes aériennes et les particularités des travaux de construction et d’entretien. L’électricien de réseau devra dresser en toute sécurité les supports de ligne, les échelles et les gabarits de protection.
  • L’éclairage public. L’électricien de réseau effectue des travaux de construction et d’entretien de l’éclairage public. Il monte les candélabres et les lampes, procède au raccordement et à la mise en service des installations.
  • Les manœuvres de réseau: il s’agit de mettre en service ou hors service des lignes en respectant les directives de sécurité, c’est-à-dire en manipulant les équipements de sécurité avec précaution et en portant la tenue de protection réglementaire.
  • Le travail en équipe. L’électricien de réseau collabore dans des équipes de montage; il exécute divers travaux de construction et d’entretien; il doit pour cela connaître les matériaux, les méthodes de travail et les outils utilisés.
  • Les câbles à fibres optiques. Cette activité implique de poser, effectuer des épissures et raccorder les câbles à fibres optiques dans les règles de l’art.
  • Les appareils de mesure: il faut connaître les domaines d’utilisation des divers appareils de mesure ainsi que leur manipulation, et choisir les bonnes garnitures de mise à la terre et en court-circuit.
Source: dépliant du CSFO (Centre suisse de services. Formation professionnelle/Orientation professionnelle, universitaire et de carrières). Pour commander: tél. 044 801 18 00