Interview de M. Jacques Mauron

01.10.2014 |

Extrait de l’interview M. Jacques Mauron, directeur Distribution Energie, Groupe E SA

En quoi la formation d’électricien de réseau est-­elle importante pour votre organisation ?

J. M. La formation de l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise est au cœur des préoccupations pour tout responsable chez Groupe E. L'excellence du travail réalisé dépend essentiellement de la qualification et de la motivation de notre personnel. Au niveau du métier d'électricien de réseau, qui fait partie de notre cœur d'activité, chaque départ en retraite est remplacé par un apprenti arrivant au terme de sa formation. Ainsi, nous rééquilibrons progressivement notre pyramide des âges et offrons des opportunités de carrière aux apprentis. Cette façon de procéder fonctionne avec succès depuis plus de 10 ans au sein de Groupe E.

En tant que directeur d’un réseau électrique qui s’étend sur le sol fribourgeois, neuchâtelois et vaudois, êtes-vous d’avis que la CIFER remplit totalement son rôle ? Et pourquoi ?

J. M. La CIFER est le partenaire essentiel pour la formation de nos apprentis. La qualité des matières enseignées est excellente et leur permet de se préparer idéalement à leur métier d'électricien de réseau. Pour la formation continue, Groupe E ne fait appel que partiellement aux prestations de la CIFER. En effet, des raisons d'éloignement nous imposent souvent d'organiser en interne les formations nécessaires. Des solutions sont en cours d'élaboration avec la CIFER pour pallier cette situation.

Que pensez-vous de l’introduction, dès août 2014, des métiers de la ligne de contact et des télécommunications dans la formation d’électricien de réseau ?

J. M. Dans toute formation, l'élargissement à des métiers et pratiques connexes est positif. Cela permet une ouverture et une compréhension plus large de son propre métier. De plus, cette ouverture offre des perspectives aux apprentis au-delà d'un cadre prédéfini, leur laissant ainsi la possibilité d'évoluer dans leur carrière. Le développement important dans le domaine de la fibre optique actuellement, auquel Groupe E est associé, montre à quel point il est essentiel de pouvoir aussi compter sur des collaborateurs polyvalents.

Quelles suggestions ou propositions pouvez-vous faire pour mieux préparer nos jeunes - intéressés par le domaine électrique - aux nombreux changements légaux et techniques qui attendent les électriciens ?

J. M. La branche électrique est passionnante. Son évolution au cours des deux dernières décennies est impressionnante, que ce soit en raison de l'ouverture des marchés, mais aussi en termes de technologie. Et cela ne va pas s'arrêter : le développement du réseau intelligent (« smart grid ») nécessitera des collaborateurs prêts à affronter des bouleversements majeurs. La CIFER, comme tout prestataire dans le domaine de la formation, doit en permanence s'adapter aux développements de la branche.

Je me réjouis d'accueillir au sein de Groupe E des jeunes dont la qualité de la formation et le dynamisme, couplés à l'expérience des personnes en fonction, nous permettront de relever les défis à venir !