Interview de M. Pierre-Alain Urech

07.06.2010 |

Monsieur Pierre-Alain Urech, directeur général du groupe Romande Energie, a répondu à quelques questions sur notre association

Quel est votre degré de satisfaction sur l'évolution actuelle de la CIFER ?

P.-A. U. "Un excellent travail a été effectué, grâce à l'engagement de son directeur et de son comité. Le centre de Venoge Parc fonctionne aujourd'hui avec une infrastructure et des installations bien adaptées aux besoins. De nombreux cours y ont déjà été dispensés et les examens de fin d'apprentissage s'y sont déroulés. Il reste bien entendu encore beaucoup de travail devant nous, mais le chemin parcouru jusqu'à ce jour est remarquable."

Comment la CIFER est-elle perçue au sein du comité de l'AES ?

P.-A. U. "J'ai évoqué le sujet lors de la dernière séance du comité de l'AES en soulignant le travail important fourni dans le domaine de la formation par la CIFER en Suisse romande, de la nécessité de soutenir, notamment sur le plan financier, ses prestations tout en insistant sur la nécessité d'une coordination et collaboration intense entre les opérationnels de l'AES et ceux de la CIFER."

Quel sera à votre avis, le plus gros défi pour la CIFER ces prochaines années ?

P.-A. U. "En fait, il y en a plusieurs. Le premier est de convaincre toutes les entreprises électriques de Suisse romande de l'intérêt d'adhérer à la CIFER. Notre Centre a besoin du soutien de tous afin d'être performant. Le deuxième sera de pouvoir gérer la formation continue ainsi que les cours de préparation au brevet et à la maîtrise.

Quel est l'avantage d'un centre de formation qui regroupe plusieurs entreprises ?

P.-A. U. "Aujourd'hui, de nombreux cours sont donnés en parallèle par toutes les entreprises du domaine électrique. La CIFER nous permettra de regrouper et d'optimaliser nos ressources en formation sous un seul toit. Cette organisation doit devenir le centre de compétences de la branche, afin de proposer des formations continues selon les normes légales, avec les meilleures cométences. D'autres, comme les entreprises de transports publics y sont parvenues en Suisse avec un énorme succès en créant, par exemple, un centre commun de formation pour les apprentis "login". Il n'y a pas de raison que les Romands n'y parviennent pas aussi dans le domaine électrique avec la CIFER.